Un premier pas dans l’engagement

Bernard Landry et Léo Bureau-Blouin étaient présents hier pour s’adresser aux participants du Parlement étudiant du Québec. Tous deux des figures de proue de la relève politique à des époques et de manières différentes, ils nous ont entretenu sur la nécessité pour les jeunes de s’impliquer.

Au-delà du discours politique de l’ancien premier ministre, il ressort de cette conférence un message important. Celui que les jeunes engagés représentent la relève de demain et l’avenir du Québec. En espérant que ce message se soit rendu du côté de l’audience où les applaudissements étaient plus timides.

La présence des MM. Landry et Bureau-Blouin est sans conteste le signe que le PEQ est un lieu privilégié de l’engagement des jeunes. Il représente aussi sans nul doute le point de départ d’un engagement politique ou social aillant au-delà que cette simulation. Le simple fait de rassembler autant de jeunes motivés et impliqués démontre que certains ont à cœur les affaires publiques et que tous ne sont pas cyniques face à la politique.

Bref, c’est le constat que voulaient souligner M. Landry et M. Bureau-Blouin. C’est aussi ce qui a poussé l’équipe du journal La Relève à choisir un tel nom, pour souligner le courage des vaillants participants qui ont préféré écourter leurs vacances des fêtes pour participer à une simulation. Elle mènera sans doute certains d’entre eux à assumer les mêmes fonctions que les deux invités d’honneur du PEQ 2013… au Parti québécois ou ailleurs.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s