Orgueil et préjugés

Quand on participe au PEQ, on entre dans un autre monde : il y a un code de conduite complètement différent de ce à quoi nous sommes habitués, un nouvel ensemble de règles à respecter et (surtout) un nouvel horaire à suivre. Ce qui est bien avec la simulation, c’est qu’elle fait fi de la partisannerie et permet ainsi aux participants de se rejoindre au niveau de grandes idéologies.

Participer au PEQ demande parfois de faire abstraction de notre fierté personnelle pour accomplir ce qui nous est demandé. Le but n’est pas de briller en tant qu’individu, mais de faire progresser le caucus au complet. Cela demande une grande maturité de la part des participants. Et c’est cette maturité que j’aimerais saluer. Bon travail à tous!

Evelyne Marcil

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s