Projet de livre vert sur la légalisation de la marijuana : Ent’ deux joints

Par Marion Bérubé

Les rouges sont catégoriques: le Canada se dirige inévitablement vers une légalisation de la marijuana. Le gouvernement dépose aujourd’hui un livre vert en faveur de son officialisation pour devenir un chef de file en la matière. «On veut que le Québec ait un plan d’action clair pour prendre avantage dès le jour de la légalisation», a affirmé sans détour le ministre de la Sécurité publique, Maxime Doucet-Benoit.

Universelles, ses propositions pourront être adoptées par n’importe quel gouvernement au pouvoir. Le plan d’action du ministre vise, entre autres, à taxer la marijuana, qui serait disponible pour des usages récréatifs et thérapeutiques aux québécois de 21 ans et plus.

Nouvellement dans l’opposition, le caucus des bleus se montre déjà sceptique devant le projet. «Ça manque de chair autour de l’os, il manque clairement de recherche et de cohérence», a fait transmettre la critique en matière de Sécurité publique, Elsa Gontier. L’analyste politique de l’Institut des activités parlementaires du Québec, Michel  Saba, se questionne de la légitimité même du projet de loi. «C’est de la responsabilité du gouvernement fédéral», a-t-il simplement rappelé.

Le ministre rouge rejette aussi toute préoccupation morale devant la légalisation de cette drogue. Pour lui, il ne s’agit que d’une question d’argent. «L’enjeu moral et social est inoffensif. C’est absolument ridicule de voir ça d’une autre façon», a-t-il tranché.

Selon M. Doucet-Benoit, environ quatre groupes lobbyistes devraient venir en chambre demain pour commenter le projet de livre vert. «Les gardiens de prison ont des lobbys qui poussent pour avoir plus de crimes, plus d’emprisonnement et de plus longues sentences. Si on arrête de persécuter les gens pour ça, ce sont eux qui n’ont plus de travail», précise celui qui attend aussi des lobbyistes d’associations pharmaceutiques et agricultrices.

Pour Michel Saba, le vote risque de créer une controverse au sein des deux caucus. «J’ai très hâte de voir comment voterons tant les bleus que les rouges.  Nous savons que plusieurs bleus sont définitivement en faveur de ce projet de loi. Comme Mme Hunter-Meunier n’impose pas de ligne de parti, plusieurs députés rouges qui prônent le conservatisme social voteront contre le livre vert présenté par leur propre parti.»

Le livre vert est le point de départ d’un plus vaste projet: la légalisation de toutes les drogues dures. «La prohibition en général est tout simplement ridicule pour quelque drogue que ce soit», conclut Maxime Doucet-Benoit.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s