Une commission qui contraste

Par Francis Dufresne

Caucus des bleus (c) Simon Vinh

Caucus des bleus (c) Simon Vinh

Le projet de loi sur la gouvernance municipale pourrait être adopté aujourd’hui à l’Assemblée nationale. Les deux partis se sont dits très satisfaits des échanges qui se sont déroulés hier soir en commission parlementaire, reconnaissant le travail effectué d’un côté comme de l’autre. Principalement, le projet de loi prévoit diminuer substantiellement le nombre de conseillers permis par municipalités.

Étienne Boily, relationniste adjoint chez les bleus, estime que la nouvelle mouture du projet devrait plaire à un nombre suffisant de bleus pour être adopté. «On salue l’ouverture du ministre responsable du projet. Le bon ton de la commission parlementaire contrastait avec les autres qui se sont déroulés au courant de la soirée.», a-t-il déclaré.

L’une des principales modifications apportées au projet prévoit moduler le nombre d’élus en fonction de la population d’une municipalité. Présent lors de la commission, Jean-Philippe Goyer, ministre des Relations internationales, soutient que l’esprit du projet est toutefois demeuré essentiellement le même. «L’empreinte rouge est toujours bien présente», résume-t-il. Pour cette raison, Étienne Boily croit que le projet ne saura satisfaire unanimement les bleus. «Le projet est intéressant, mais il y a encore du chemin à faire. Nous sommes déçus que la modulation ait été déterminée aussi arbitrairement», fait-il valoir.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s