Équipe des journalistes 2016

DSC04161

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Olivier Dénommée, chef du caucus des journalistes

D’un passé d’artiste, le Valois d’origine s’est repenti en étudiant en journalisme à l’UQAM, pour combiner ses diverses passions. L’une d’elle, la politique, a pu être satisfaite en s’impliquant pour la première fois au PEQ en 2015. Après une première expérience comme rédacteur en chef du Gardien de la colline, il est devenu chef du caucus des journalistes, le premier homme à accéder à ce poste dans ce caucus majoritairement féminin.

 

 

DSC04133

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Frédéric Comeau, rédacteur en chef, Le funambule

Diplômé en journalisme de l’UQAM, Frédéric Comeau adore l’aspect multidimensionnel du journalisme. Il voudrait poursuivre ses études dans l’objectif de spécialiser sa couverture journalistique. Ce jeune professionnel fougueux espère apprendre à apprendre lors de la simulation parlementaire à l’Assemblée nationale. Il s’agit de sa première participation au Parlement étudiant du Québec.

 

 

DSC04148

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Isabelle Neveu, journaliste, Le funambule

Un crayon constamment à la main depuis son enfance, Isabelle Neveu est passionnée par le domaine des communications et par le métier de journalisme. Étudiante à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), elle participe pour une première fois au Parlement étudiant du Québec au sein du caucus des journalistes. Isabelle est toujours à l’écoute de ce qui se passe au sein de sa communauté. Pendant les cinq jours de la simulation, elle restera à l’affût, afin d’informer au meilleur de ses connaissances les lecteurs du Journal Le Funambule.

 

 

DSC04140

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Camille Garon, journaliste, Le funambule

Camille Garon participe pour la première fois à l’équipe des journalistes de la simulation du Parlement étudiant du 2 au 6 janvier 2016. Étudiante en science politique à l’Université Laval, Camille a un grand intérêt pour l’écriture, mais avant tout pour les causes humanitaires. Après avoir fait une coopération internationale au Guatemala (1 mois) et un échange culturel au Nicaragua (2 mois), elle n’hésite pas à s’impliquer dans les comités et les projets de l’Université Laval tels qu’Amnistie internationale, les comités organisateurs des simulations sur les relations internationales et prochainement membre de l’AIESEC (Association Internationale des Étudiants en Sciences Économiques et Commerciales). En janvier 2016, elle se fera un plaisir d’être journaliste pour le Journal le Funambule et de vivre cette grande expérience enrichissante.

 

 

DSC04162

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Nicolas Boni-Rowe, journaliste, Le funambule

Étudiant en journalisme à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Nicolas Boni-Rowe en est à sa première participation au Parlement étudiant du Québec. Celui qui durant la simulation sera journaliste pour Le Funambule se dit enchanté de pouvoir vivre cette expérience parlementaire. Lorsqu’il ne pose pas des questions ou qu’il ne rédige pas des articles, monsieur Boni-Rowe joue aux échecs. Parions que son sens de la stratégie lui sera un atout lorsque viendra le temps d’interroger les politiciens à leur sortie du Salon bleu.

 

 

DSC04144

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Thomas Thivierge, journaliste, Le funambule

Thomas Thivierge est journaliste pour Le Funambule durant cette édition 2016 du Parlement étudiant du Québec. Il est finissant au baccalauréat en communication publique à l’Université Laval, où il a fait une spécialisation en journalisme. Durant ses années universitaires, il a eu l’occasion de s’impliquer énormément dans les médias étudiants comme L’Exemplaire, Impact campus et CHYZ.FM. Ces implications lui ont permis de couvrir des événements politiques comme les élections générales québécoises de 2014, la course à la chefferie du Parti québécois et finalement les élections générales canadiennes de 2015. Ces événements ont motivé son intérêt pour la politique, ce qui l’a conduit à s’impliquer au sein du Parlement étudiant du Québec en 2016.

 

 

DSC04149

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Jean-Philippe Guilbault, rédacteur en chef, l’Autre journal

Étudiant au baccalauréat en journalisme de l’UQAM, le Jean-Philippe d’Amérique en est à sa première participation au PEQ et chausse déjà les grandes chaussures de rédacteur en chef. Habituellement adjoint au pupitre UQAM du Montréal Campus, le Jean-Philippe fait quelquefois de la radio. Collectionneur de cravate, gros nerd de Star Wars et amateur de bonnes bières sont aussi de bons qualificatifs pour le Jean-Philippe d’Amérique.

 

 

DSC04980

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Catherine Paquette, journaliste, l’Autre journal

Catherine Paquette met les pieds à l’Assemblée nationale pour la première fois en participant à la simulation 2016 du PEQ. Fraîchement diplômée de l’UQAM, la journaliste pour les hebdomadaires de Villeray et Hochelaga-Maisonneuve a toutefois l’habitude du terrain. Si politique municipale et monde communautaire n’ont plus de secret pour elle, son défi sera maintenant de défricher ce grand monde politique pour amener ses nouvelles « du bord du peuple », avec l’Autre journal.

 

 

DSC04155

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Marie-Jeanne Dubreuil, journaliste, l’Autre journal

Étudiante de première année en journalisme à l’UQAM, Marie-Jeanne Dubreuil n’en est pourtant pas à ses premiers pas dans le milieu. Elle a entre autres travaillé pour Viva Média, Montréal Campus, CHOQ.fm et l’Esprit Simple. Passionnée par les arts et spectacle, elle fait le saut vers le journalisme politique pour le temps du Parlement étudiant.

 

 

DSC04978

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Guillaume Lepage, journaliste, l’Autre journal

Guillaume Lepage apprend à raconter des histoires entre les murs de l’UQAM depuis plus d’un an. Étudiant en journalisme, il a pris la plume pour la majorité des médias publiés au sein de la maison d’enseignement du Quartier latin, en plus d’être depuis septembre co-rédacteur en chef du magazine à vocation internationale L’Esprit simple. Passionné de politique, 2016 marquera pour lui sa première expérience de simulation parlementaire. Enregistreuse et cahier rouge à la main, il talonnera les élus tout au long du PEQ.

 

 

DSC04115

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Marie-Ève Fortier, journaliste, l’Autre Journal

Étudiante à l’Université Laval, Marie-Ève Fortier en est à sa première simulation parlementaire. Dans sa formation universitaire, qui compte un certificat sur les œuvres marquantes de la culture occidentale et un certificat en culture musicale, elle ne se rapproche ni du journalisme ni de la politique. C’est donc principalement par intérêt et curiosité qu’elle a choisi de participer au Parlement étudiant du Québec en tant que journaliste. Elle s’intéresse à la politique depuis déjà plusieurs années et participe à un blogue musical (www.ecoutedonc.ca) en tant que rédactrice bénévole.

 

 

DSC04126

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Amanda Bertrand, journaliste, l’Autre journal

Originaire de Laval, Amanda vit sa première expérience au PEQ. L’étudiante en communication publique de l’Université Laval sort de sa zone de confort en s’ajoutant au caucus des journalistes. Au cours des dernières années, elle a écrit pour l’InterCom Magazine, le blogue du baccalauréat en communication publique et pour l’Impact Campus, le journal de son université. Fière coordonnatrice du Festival du Film Étudiant de Québec, elle cumule les défis et elle est prête à participer à cette expérience stimulante.

 

 

DSC04154

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Prisca Benoit, directrice des multimédias

Devenue accro au Parlement étudiant du Québec en 2015, Prisca Benoit a décidé de se relancer dans l’expérience pour une seconde année. Elle assurera le rôle de directrice des multimédias dans cet univers parallèle au cours de la simulation. Journaliste à temps plein et étudiante à temps partiel, c’est à bout de souffle, mais toujours aussi motivée et passionnée, qu’elle entame le PEQ 2016.

 

 

DSC04118

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Antoine Godin-Landry, vidéojournaliste

Participant au Forum étudiant 2014 comme rédacteur au Vox Populi, Antoine fait ses premières armes à la télévision la même année à l’émission Dossier Actualité, diffusée sur les ondes de Télé-Mag Québec. Au cours de ses études collégiales au baccalauréat international en histoire, il s’intéresse beaucoup à la politique, il participe notamment à deux simulations des Nations Unies. S’il rêvait auparavant de devenir journaliste, le début de ses études en droit à l’Université McGill l’a rendu un peu mêlé sur son choix de carrière. C’est dans l’espoir de revenir à ses premières amours qu’il participe pour la première fois au PEQ, comme vidéojournaliste. Dans l’exercice de ses fonctions, il espère au moins mettre à profit sa bonne humeur d’animateur de camp de jour!

 

 

DSC04112

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Noémie Laurendeau, téléjournaliste

Pour sa première participation au PEQ, Noémie Laurendeau sera une journaliste télévisuelle pour le PQS. Étudiante en journalisme à l’UQAM en deuxième année et impliquée dans divers médias étudiants, elle étudiera sa spécialisation en sciences politiques en Belgique. Elle ralliera donc ses passions lors de cette simulation.

 

 

DSC04138

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Jennyfer Poirier, radiojournaliste

Jennyfer Poirier étudie en Arts et Lettres profil médias au cégep de Terrebonne. Jeune passionnée du journalisme, elle a dans l’idée de participer au PEQ afin d’expérimenter le métier à fond. Courir partout et faire des nuits blanches est loin de lui faire peur : c’est ce qu’elle adore! Elle ne peut rester en place, ça doit bouger et être en action constamment. Le PEQ 2016 est son premier, mais loin d’être le dernier.

 

 

DSC04129

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Marilou Harvey, radiojournaliste

Finissante en journalisme à l’UQAM, Marilou participe pour une première année au PEQ. Après en avoir longtemps entendu parler par des amis et collègues, elle se laisse finalement tenter par l’envie d’une immersion parlementaire. Elle pourra mettre à profit ses années d’expérience comme collaboratrice à Choq.ca, la radio web de l’UQAM, puisqu’elle fera partie de l’équipe du Radio-PEQ. Originaire du Saguenay, elle a troqué la tourtière et les bleuets pour la grande métropole dans le but de poursuivre ses études collégiales et universitaires.

 

 

DSC09785

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Diane Auberson-Lavoie, photographe

Biologiste de formation, Diane Auberson-Lavoie a étudié à l’Université de Sherbrooke et s’est spécialisée en écologie. Spécialiste dans la manipulation des viscères de poissons, des salamandres et des ratons laveurs, Diane se débrouille aussi très bien avec un appareil photo. C’est pour cette dernière aptitude qu’elle a intégré pour une première année l’équipe des journalistes du PEQ. Photographe officielle de l’événement, elle espère y vivre une expérience stimulante et enrichissante.

 

 

DSC04132

Photo: Diane Auberson-Lavoie

Andréanne Labbé, correctrice

Traductrice de formation, Andréanne revient au PEQ pour une deuxième année en traînant son amie la laryngite, c’est pourquoi elle sera mise en quarantaine sur l’étage 5. Elle occupera le poste de correctrice pour relever coquilles, incongruités et noms de députés massacrés dans les articles des deux journaux; elle y fera également quelques caricatures. Outre la grammaire, elle a pour passion de découvrir de nouvelles poses de yoga et de se faire de nouveaux amis : n’oubliez pas de lui parler dans l’ascenseur! 🙂